Bluebird juge “très peu probable” la responsabilité de son vecteur lentiviral BB305 dans la survenue d’une LAM chez un patient traité par betibeglogène autotemcel (Zynteglo*)

 

Vous devez vous Inscrire ou vous connecter pour visualiser la suite de ce contenu.

• JE ME CONNECTE